Six Sigma: Une solution pour toutes les entreprises?

Six Sigma.jpg

Plusieurs gestionnaires s’intéressent à la méthode Six Sigma. Certains veulent envisager cette méthodologie sans même savoir à quels besoins elle répond. Le sujet est non seulement connu par la majorité des gestionnaires de projets, mais traité dans plusieurs articles qui n’aident pas concrètement les gestionnaires à déterminer si la méthode répond à leurs besoins.

Six Sigma en bref :

Six Sigma.png

Six Sigma est un outil de gestion de la qualité qui vise à réduire la variabilité des produits et services. Plus précisément, cet outil consiste à ce que tous les éléments d’un processus se retrouvent dans un intervalle s’éloignant au maximum de 6 Sigma par rapport à la moyenne générale. En réduisant la variabilité, on réduit la possibilité d’erreurs ou de non-conformité aux exigences du destinataire. Au lieu de réparer les erreurs, cette méthode vise à produire de la manière espérée dès la première fois. Elle fournit ainsi aux organisations des outils pour optimiser leurs processus et une réduction des défauts.

Éléments à considérer :

Pour appliquer cette méthode, il est important de pouvoir mesurer le processus en question. Il faut aussi considérer que Six Sigma est un long processus qu’il faut apprendre à maîtriser.  C’est pourquoi il est important de confier ce changement à des professionnels en amélioration continue. Plusieurs critères sont à considérer avant de penser à implanter Six Sigma :

Temps disponible

Implanter Six Sigma dans les processus de l’entreprise prend du temps et ne convient pas aux besoins d’amélioration de court terme.

Capacité d’investissement

L’application de la méthode Six Sigma s’avère généralement couteuse puisqu’elle requiert l’achat de matériel, la formation des employés et la restructuration de certains processus. Cependant, le retour sur investissement est généralement très élevé lorsque la méthode est bien implantée.

Culture de l’entreprise

L’ouverture au changement et l’engagement de la direction sont essentiels pour implanter cette méthode. Il faut également regarder le niveau d’engagement des employés. Par exemple, si les employés ne sont pas motivés, qu’ils sont insatisfaits ou qu’ils ne retirent pas les bénéfices escomptés de leur travail, il est difficile d’implanter Six Sigma correctement et efficacement. Dans ce cas, la solution se retrouve d’une part au niveau des ressources humaines. L’ensemble des membres de l’organisation doit être prêt à comprendre et à participer à l’instauration de Six Sigma.

 

Il existe plusieurs autres outils de gestion de la qualité et de l’amélioration continue qui répondent chacun à un besoin en particulier.

  • Kaizen : Augmenter l’efficacité des processus et chasser les gaspillages
  • 5S : Organiser l’environnement de travail
  • VSM : Cartographier les processus pour faciliter la prise de décision en matière de changement
  • SMED : Diminuer le temps de changement des lignes de production
  • Kanban : Obtenir le matériel nécessaire au bon moment pour réduire les pénuries et les coûts

 

Quant à elle, l'approche Lean Six Sigma combine plusieurs de ces outils pour favoriser la qualité des produits et des processus pour éliminer les gaspillages. Restez à l’affut de nos prochaines publications pour en savoir davantage.

Implanter une démarche d’amélioration continue avec succès exige beaucoup de connaissances et un savoir-faire multidisciplinaire. Avant d’investir temps et argent, il est important de consulter des professionnels du domaine. En confiant ce projet d’amélioration à des consultants spécialisés en gestion opérationnelle, vous évitez de surcharger vos gestionnaires de projets qui ont déjà des mandats à réaliser. Cela vient aussi vous assurer que votre projet est entre de bonnes mains auprès de professionnels en génie-industriel.

Consultez un expert chez Groupe Clermont Conseil pour mieux cerner les besoins de votre organisation.