Nouveau projet : Augmenter la capacité de production en réaménageant

Lorsque nos conseillers débutent un nouveau projet, nous vous le présentons sommairement sur notre blogue ainsi qu'un des outils qui sera utilisé dans le cadre de ce projet. 

L’entreprise offre des services de peinture haut de gamme pour notamment des camping-cars, des autobus et des camions. Ses usines sont en pleine croissance. Le projet consiste à effectuer le réaménagement des stations goulot pour augmenter la capacité globale de l'usine. L'objectif est d'augmenter la production quotidienne de 33 %. 

Puisque nos conseillers sont maintenant certifiés Green Belt Lean Six Sigma, la méthodologie D-M-A-I-C (définir, mesurer, analyser, améliorer (improve), contrôler) sera utilisée dans ce projet. C'est une philosophie qui met de l'avant la prévention des défauts, plutôt que la détection, et qui augmente la satisfaction du client et les résultats en réduisant la variation, le gaspillage et le temps de cycle tout en promouvant la standardisation du travail et du flux créant ainsi un avantage compétitif.  

Une fois le projet et ses limites clairement définis, une collecte de données est nécessaire afin d’évaluer la situation actuelle. Un des outils utilisés est le Systematic Layout Planning (SLP) qui est présenté ci-dessous et qui pourrait certainement être utile pour votre entreprise.

La méthode
Par une organisation adéquate de l’espace, il est possible pour votre entreprise d’augmenter sa productivité, d’économiser de l’argent et, peut-être même, de repousser un investissement immobilier coûteux que vous croyiez jusque-là inévitable.

En effet, la méthode SLP (« Systematic Layout Planning ») est une méthode de conception ou de re-conception des implantations mise au point par Richard Muther, au début des années soixante. Basée sur une approche systématique et quantitative plutôt qu’instinctive, la méthode permet de revoir ou d’améliorer l’implantation qui supporte vos méthodes de fabrication ou la prestation de vos services.

Les principaux bénéfices que vous pourrez tirer de l’application de cette méthode
sont :

  • Une diminution des coûts reliés aux déplacements;
  • Une diminution du temps de cycle;
  • Une diminution de la congestion et des interférences;
  • Une meilleure utilisation de l’espace;
  • L’augmentation de la sécurité et de la motivation du personnel.

Son impact est immédiat et majeur sur votre productivité et sur votre profitabilité. La méthode propose quatre phases successives qui se chevauchent et qui permettent de s’assurer qu’aucun élément n’a été oublié et que l’implantation sera adéquate, à coup sûr.

Voici un bref aperçu de chaque phase :

La localisation
Dans cette phase, on s’intéresse à l’endroit où l’implantation aura lieu. Qu’il soit question d’un nouveau site ou du réaménagement d’un site existant, il est fortement recommandé qu’un spécialiste de la méthode soit impliqué dans l’évaluation du site potentiel.

L’implantation générale
À cette étape, on étudie les principaux flux, les dimensions générales et la configuration générale de chaque bloc. Aussi, on débutera par cette étape lorsque la localisation est imposée, dès le départ. C'est durant cette phase qu'on identifie toutes les relations et qu'on les code selon l'importance de leurs interactions. 

 A – Absolument nécessaire = 16  E – Très important = 8  I – Important = 4  O – Peu important = 1  U – Pas important = 0  X – Indésirable = -80

A – Absolument nécessaire = 16

E – Très important = 8

I – Important = 4

O – Peu important = 1

U – Pas important = 0

X – Indésirable = -80

L’implantation détaillée
L’extrant de cette phase sera un ensemble de dessins, de plans, de fichiers informatiques ou une maquette qui précise le détail de chaque bloc. On y décrit l’emplacement des machines, des équipements, des postes de travail, des matières premières des en-cours et des produits finis. C’est aussi à cette étape qu’on précise les services (air comprimé, électricité, eau, baie de déchargement, etc.) qui seront nécessaires.

L’installation
Lors de cette phase finale, les instructions relatives à l’installation et l’échéancier seront développées. On s’intéressera aussi aux permis, approbations et autorisations nécessaires à la réalisation des travaux. La qualité du travail accompli, lors de cette étape, permettra de minimiser les interruptions de production dans le cas d’un réaménagement et le respect des échéanciers dans le cas d’une nouvelle conception.